Le projet de bande riveraine élargie dans l’habitat de la tortue des bois de la rivière Tomifobia se poursuit: des propriétaires de terres agricoles acceptent volontairement d’élargir la bande riveraine de 5 à 15 mètres afin d’améliorer l’habitat faunique à proximité de la rivière.

 

Objectifs

Balises utilisées pour identifier la bande riveraine élargie

Balises utilisées pour identifier la bande riveraine élargie

Le projet de bande riveraine élargie se déroule de 2016 à 2019 et a pour objectif la sensibilisation et le support à la réalisation de bandes riveraines élargies dans la vallée de la rivière Tomifobia, plus précisément dans l’habitat de la tortue des bois. Le projet vise à intéresser cinq des neufs propriétaires de terre agricole dans ce territoire pour qu’ils acceptent volontairement d’y instaurer une bande riveraine élargie.

Au départ, il était prévu d’implanter des végétaux dans la bande riveraine, mais à la suite de discussion avec des propriétaires, le projet a été réorienté vers l’installation de balises. En effet, étant donné la présence importante de glace en hiver, dû en partie à la plaine inondable, les propriétaires étaient d’avis que l’investissement n’était pas pertinent. Toutefois, en 2016, des essais de bouturage ont été fait chez un des propriétaires et ces bandes seront suivies dans les prochaines années.

Réalisations

Bande riveraine élargie, 2018

Pour la dernière année du projet, un suivi des boutures et des balises a été effectué. Les zones balisées étaient bien respectées par les producteurs et plusieurs autres boutures ont été ajoutées avec quelques modifications au protocole afin d’améliorer le taux de survie de celles-ci. Au total, la superficie de bandes riveraines aménagées dans le cadre de ce projet est de 5 246 m2, représentant 548 m linéaires. De ces 548 m, 528 m sont balisés et une végétalisation à l’aide de bouture d’arbres et d’arbustes indigènes (Salix sp.) a été réalisée sur les 4 sites. Sur toute la durée du projet, plus de 300 boutures ont été plantées et lors du dernier suivi, 21 % étaient toujours bien en place et vivantes. Il y a aussi plusieurs espèces d’arbres et arbustes indigènes qui s’implante naturellement dans ces bandes riveraines élargies, notamment l’érable à Giguère (Acer negundo) le saule (Salix sp.) la spirée à grandes feuilles (Spiraea alba var. latifolia) et le cornouiller stolonifère (Cornus sericea).

Bande riveraine élargie, 2017

En 2017, un nouveau propriétaire a accepté de participer au projet. Puisque le site n’a pas été cultivé depuis quelques années, la bande riveraine est bien végétalisée. Ainsi, le bouturage a été l’unique option à considérer et a permis de végétaliser un secteur de 80 m2 de bande riveraine. Un des propriétaires ayant participés au projet en 2016 a aussi accepté l’ajout de boutures dans la bande riveraine élargie balisée. Ces aménagements feront partie du suivi dans les prochaines années. Des plans et devis ont été produits pour le nouveau propriétaire et les plans et devis réalisés en 2016 pour l’autre propriétaire ont été mis à jour.

Le projet de bandes riveraines élargies a été présenté lors de la rencontre du comité local de bassin versant, les participants ont démontré un grand intérêt pour ce projet.

Consulter la présentation (pdf)

Bande riveraine élargie revégétalisée naturellement

En 2016, le projet a été amorcé par la rédaction de l’Analyse du territoire et des besoins fauniques, projet de bandes riveraines élargies – rivière Tomifobia a permis d’identifier les principaux sites de productions agricoles à proximité de la rivière et ainsi, planifier les démarches pour aller rencontrer ces propriétaires. Les visites ont été réalisées en collaboration avec le Club agroenvironnemental de l’Estrie.

Télécharger le document d’analyse du territoire et des besoins fauniques
En 2016, deux producteurs ont accepté de participer au projet et une bande riveraine élargie a été balisée chez chacun d’eux. Au total, 4340 m2 ont été intégrée dans le projet de bande riveraine élargie. Des plans et devis sont produits pour chacun des propriétaires participants.

Pour en apprendre davantage sur les projets en lien avec le plan de protection de la tortue des bois, visitez la page du projet http://cogesaf.qc.ca/plan-de-protection-de-la-tortue-des-bois-riviere-tomifobia/

Découvrez le guide de conservation de l’herpétofaune en milieu agricole de l’Écomuseum

Partenaires

Ce projet a été réalisé en vertu du sous-volet 3.1 du programme Prime-Vert 2013-2018 et il a bénéficié d’une aide financière du ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec

QUEBw2_couleurs

Informations

Contactez Catherine Frizzle
catherine@cogesaf.qc.ca
(819) 864-1033 poste 23