Le bassin versant de la rivière Saint-Germain remporte la palme du territoire le plus dégradé sur l’ensemble du bassin versant de la rivière Saint-François. Heureusement, les acteurs du milieu sont préoccupés et plusieurs initiatives sont en branle afin de changer la donne.

L’agriculture est une activité importante sur le bassin versant et les acteurs du milieu agricole sont mobilisés à mettre l’épaule à la roue. Le ministère de l’Agriculture, des pêcheries et de l’Alimentation (MAPAQ) a fait un appel de projet en janvier dernier. Les projets présenter devaient viser l’implantation de mesure pour améliorer la qualité de l’eau à l’échelle du bassin versant. Ils devaient également se dérouler dans une région où les acteurs de tout les milieux étaient mobilisés. C’est avec beaucoup d’enthousiasme que le COGESAF a répondu à l’appel en déposant un projet en collaboration avec le Club Durasol et l’UPA du Centre-du-Québec.

Le COGESAF y travaille depuis longtemps. Les partenaires sont au rendez-vous. Attendez-vous à entendre parler du bassin versant de la rivière Saint-Germain dans les prochaines années!