Le Grand lac Saint-François revêt une importance particulière puisqu’il est la source d’eau potable pour la ville de Thetford Mines. Il est également fortement utilisé pour les activités de contact primaire et secondaire, ainsi que la navigation de plaisance, non seulement en raison de la présence du parc national de Frontenac, mais aussi à cause des accès publics et de la villégiature importante autour du lac. Le territoire du Comité local de bassin versant du Grand lac Saint-François compte 17 lacs, soit la plus grande concentration de lacs des bassins versants de la rivière Saint-François.

Carte 28 Diagnostic Territoire du CLBV Grand lac Saint-François-2

Plusieurs associations riveraines sont présentes sur le territoire. Pour le moment, on ne compte que celle du Grand lac Saint-François dans le réseau Sentinelle des lacs. Même si les données en provenance du Réseau de surveillance des lacs (RSVL) permettent de constater une amélioration de l’état trophique, des fleurs d’eau de cyanobactéries ont été signalées à cinq reprises au Grand lac Saint-François et à certains lacs du bassin versant. Les lacs aux Grelots, à la truite, du Huit, Caribou, Bolduc, Petit lac Saint-François et Lambton ont tous connu au moins un épisode de cyanobactéries entre 2006 et 2012. Le Petit lac Lambton et le lac Ruel sont également oligo-mésotrophes, tandis que le lac à la Truite est oligotrophe. Le lac aux Grelots se situe dans une zone de transition méso-eutrophe. C’est un lac peu profond et les 90 résidences ceinturant le premier 100 mètres de rive ont des fosses septiques individuelles. Une zone agricole à la tête du principal tributaire pourrait également être une source de nutriments au lac. Le lac aux Grelots se décharge dans la rivière aux Bluets et les données de qualité de l’eau de cette rivière sont préoccupantes pour le phosphore, les matières en suspension et les coliformes fécaux.

Carte 27 diagnostic du territoire du CLBV Grand lac Saint-François-1 Médianes 2006-2012
Carte 32 Diagnostic du territoire du CLBV Grand lac Saint-François-6

Les résultats des rivières échantillonnées et analysées au cours des années 2006 à 2012 ne nous permettent pas d’identifier clairement la provenance des surplus d’éléments nutritifs. Une meilleure caractérisation de l’apport de l’ensemble des tributaires permettrait de mieux localiser les actions à entreprendre. Toutefois, on note la présente d’une importante zone agricole située dans le bassin versant résiduel du lac et qui pourrait également contribuer à l’apport d’éléments nutritifs.

Carte 30 Diagnostic Territoire du CLBV du Grand lac Saint-François-4

Les ouvrages municipaux d’assainissement des eaux usées (OMAE) de Milan et de Stornoway se déversent dans la rivière Felton et sont à surveiller. Des sites d’extraction de matériaux ont été recensés dans ce bassin versant et on note la présence d’activités forestières principalement sur des petites propriété privées, mais également chez de grands propriétaires privés ainsi que sur des terres publiques, notamment sur le territoire de la ZEC Saint-Romain.

Carte 29 Diagnostic Territoire du CLBV Grand lac Saint-François-3

La gestion du barrage Jules-Allard génère un marnage important. Les grandes variations du niveau de l’eau pourraient contribuer au relargage d’éléments nutritifs dans les sédiments.

Carte 31 Diagnostic Territoire du CLBV du Grand lac Saint-François-5

La rivière Sauvage est à surveiller en raison des concentrations en coliformes fécaux et en matières en suspension. Cette dernière se jette dans la rivière Felton qui abrite d’importantes frayères à Ouananiche. Autant au Grand lac Saint-François que dans le territoire de la ZEC Saint-Romain, cette espèce joue un rôle économique pour la région. La population de doré jaune est présente dans le lac, mais elle est en déclin. Plusieurs sites de fraie ont été répertoriés dans les rivières de l’Or, Ashberham et aux Rats-Musqués. Plusieurs inventaires de poissons ont été réalisés dans ce secteur.

Problèmes retrouvés :

  • Surplus d’éléments nutritifs
  • Présence de cyanobactéries
  • Perte et dégradation d’habitats aquatiques
  • Vieillissement prématuré des lacs