Espace de liberté pour la rivière Tomifobia

Espace de liberté pour la rivière Tomifobia
Érosion des berges rivière Tomifobia

Érosion des berges rivière Tomifobia

Depuis de nombreuses années, la rivière Tomifobia est accusée de plusieurs maux, soit pour un apport important de sédiments au lac Massawippi, soit par l’urgence de réparer des portions du Sentier nature Tomifobia ou des infrastructures routières ou encore des impacts lors d’inondations. En 2014, le COGESAF a rallié autour de l’élaboration d’un plan de protection de la tortue des bois plus d’une dizaine de partenaires en vue de développer une vision commune de la vallée de la rivière Tomfobia. Le projet Espace de liberté de la rivière Tomifobia, phase I : Analyse de mobilité 1945-2013 s’inscrit donc dans un plus grand objectif d’acquisition de connaissances sur la rivière Tomifobia.

Localisation du projet (Cliquez pour agrandir)

Localisation du projet (Cliquez pour agrandir)

Objectifs

Objectif général : Améliorer les connaissances sur la mobilité de la rivière Tomifobia et la dynamique hydrique afin de proposer des pistes de recommandations sur l’entretien et l’aménagement d’infrastructures aux abords de la rivière, à la protection de la qualité de l’eau et des habitats fauniques aquatiques.

Objectifs secondaires :

  • Analyser la mobilité de la rivière Tomifobia, incluant l’évolution des zones humides de 1945 à 2013;
  • Identifier les contraintes à l’écoulement de l’eau et leur influence sur la dynamique hydrique de la rivière;
  • Déterminer les zones à risques d’érosion aux abords de la rivière Tomifobia.
 

Réalisations

En 2015, il est prévu de mettre à jour la base de données sur l’érosion de la rivière Tomifobia qui avait déjà été réalisée par la MRC de Coaticook en 2007-2008. Cette activité sera jumelée à l’identification sur le terrain des contraintes à l’écoulement, soit les ponts, embâcles, enrochements, etc. Une compilation des travaux d’aménagement des berges sera également effectuée afin de comptabiliser les interventions anthropiques. Une localisation des milieux humides est également prévue, ce qui permettra encore une fois d’améliorer les connaissances face à leurs rôles lors des inondations, pour la faune, ainsi que déterminer ceux qui pourront être caractérisés plus en profondeur dans les prochaines années.

De plus, une équipe de trois étudiants en géomatiques de l’Université de Sherbrooke travaillera à l’analyse de la mobilité de la rivière grâce à la numérisation des photos aériennes de 1945, 1960, 1979, 1993, 2007 et 2013 afin de noter la migration des méandres. Des relevés terrain seront également effectués pour alimenter un modèle hydraulique, profil de rivière, mesure de débit et analyse de granulométrie. Des analyses de matières en suspension seront également effectuées en complément aux travaux terrain des étudiants ce qui permettra d’obtenir des mesures de charges de matières en suspension au lieu de seulement des concentrations en mg/l.

2015

Consultez le communiqué du lancement du projet.

Tel que prévu, le projet a permis de caractériser l’érosion de la rivière Tomifobia, les ponceaux et ruisseau, l’artificialisation des rives et la délimitation approximative des milieux humides. La qualité de l’eau (matières en suspension) a été analysée. L’espace de mobilité préliminaire a été définie. Toutefois, un nombre insuffisant de transect sur le terrain a empêché l’équipe des étudiants de géomatique de modéliser la rivière adéquatement pour en conclure sur les zones à risque d’érosion élevé.

Le projet fournit une grande quantité d’information qui seront utiles aux organisations locales, ainsi que pour la poursuite des projets en 2016-2017.

Rapport final du projet Espace de liberté de la rivière Tomifobia, phase I : Analyse de mobilité 1945-2013

DSCF6823web
Milieu humide ouvert
DSCF6907web
Aulnaie
DSCF6794web
Aulnaie
DSCF6889web
Station sèche
DSCF7093web
Sous-bois
DSCF7140web

Ce projet fait partie des actions prévues la mise en oeuvre du plan d’action 2015-2020 pour la protection de l’habitat de la tortue des bois. Pour en savoir plus sur le plan de protection de la tortue des bois.

 

Partenaires

Le projet est rendu possible grâce à la participation financière de la MRC de Coaticook, de Fondation Marécage Memphrémagog et du programme d’Emploi d’été Canada du Gouvernement du Canada

Le projet est une collaboration des partenaires suivants :

Ayer’s Cliff
Corridor Appalachien
COGESAF
MRC de Memphrémagog
MFFP
Ogden
Stanstead-Est
Sentiers Massawippi
Université de Sherbrooke

 

Pour plus d’information

Contactez Catherine Frizzle
catherine@cogesaf.qc.ca
(819) 864-1033 poste 23

Leave a Comment (0) ↓