Définition du mode de gestion par bassin versant :

Ce mode de gestion se caractérise d’abord par une approche territoriale, soit le bassin versant des cours d’eau, des lacs ou des baies. Il vise aussi une prise en compte globale de l’eau, des écosystèmes ainsi que les usages qu’en font l’ensemble des acteurs (municipalités ou MRC, groupes de citoyens, usagers du bassin versant, ministères ou organismes du gouvernement) pour une efficience accrue des politiques, des programmes et des projets divers. La gestion par bassin versant vise la concertation de l’ensemble des acteurs de l’eau concernés. Elle permet d’assurer une meilleure intégration des multiples intérêts, usages, préoccupations et moyens d’action des forces vives du milieu, dans une perspective de développement durable. Ce type de gestion devrait conduire à la mise en œuvre de solutions plus efficaces et, par conséquent, à une amélioration de la santé des cours d’eau, des lacs et des écosystèmes qui y sont associés.

(Politique nationale de l’eau. Québec, 2002, pages 17-18)

L’approche par bassin versant

Le bassin versant désigne l’ensemble du territoire drainé par un cours d’eau principal et ses tributaires. Les limites du territoire d’un bassin versant sont appelées « lignes de partage des eaux » et elles sont définies à partir du point le plus élevé qui détermine la direction d’écoulement des eaux de ruissellement jusqu’aux eaux souterraines. La gestion de l’eau par bassin versant tient compte des interactions entre l’eau, la faune, la flore, l’occupation du sol et les activités humaines. Il est donc essentiel que tous les usagers de la ressource et les différents acteurs du bassin soient impliqués dans ce type de gestion.

Une gestion intégrée par bassin versant vise ainsi à :

  • connaître l’utilisation du territoire ainsi que les pressions exercées sur l’environnement et sur la qualité de l’eau;
  • avoir une vision commune à long terme;
  • avoir une vision globale du territoire afin d’agir localement sur un problème sans causer d’impacts négatifs ailleurs dans le bassin;
  • gérer les ressources dans un esprit de développement durable et préserver et rétablir la santé des écosystèmes;
  • développer un sentiment d’appartenance et de solidarité à son milieu;
  • effectuer des démarches de sensibilisation et de mobilisation des gens du milieu en tenant compte de la réalité locale;
  • faire une meilleure utilisation de l’argent destiné à l’amélioration de la ressource eau.