Mise en contexte

Suite à l’Amorce d’un plan de gestion sur les espèces exotiques envahissantes, le COGESAF a entrepris un inventaire des berges de la rivière Tomifobia pour toutes les EEE, mais plus spécifiquement pour la renouée japonaise. En effet, la détection de clones de renouées fraîchement implantées permet l’éradication de celle-ci, à condition que des mesures soient prises rapidement. Dans la première année de l’implantation d’un nouveau clone, la renouée japonaise favorise les parties aériennes par rapport aux rhizomes, ce qui facilite son éradication. Le transport de nouveaux clones de renouée japonaise peut se faire par l’eau et par la glace. En effet, lors de crues importantes ou lors de déplacement de glaces, les plants ou morceaux de plants peuvent être soulevés ou arrachés et ensuite être déplacés vers un autre site. Comme la rivière Tomifobia est sujette annuellement à de fortes crues et aux déplacements de glaces, des clones de renouées japonaises pourraient être déplacés régulièrement. L’évolution rapide de la situation des EEE justifiait donc un inventaire afin de mettre à jour la situation de la rivière Tomifobia pour permettre l’élaboration d’un plan d’action.

Objectifs

  • Effectuer une mise à jour de la situation à la rivière Tomifobia, plus précisément sur les berges de celle-ci
  • Tester la méthode de contrôle développée par Colleran et Goodall, 2014 et 2015
  • Limiter la propagation de la renouée japonaise dans l’habitat de la tortue des bois
  • Développer un protocole qui servira à limiter la propagation de la renouée japonaise en fonction des événements météorologiques d’importances
  • Sensibiliser le public, les municipalités et les intervenants locaux à la présence de la renouée japonaise dans l’habitat de la tortue des bois

Réalisation

Au total, lors de l’inventaire des berges de la rivière Tomifobia effectuée en 2018 et 2019,  210 occurrences ont été détectées, dont 117 étaient des occurrences de renouée japonaise. Les autres espèces présentes étaient principalement le roseau commun, l’égopode podagraire, la salicaire pourpre  et l’alpiste roseau.

Au total, trois interventions ont été effectuées jusqu’à maintenant, une en 2018 et deux en 2019. Au total, 48 fragments de renouée japonaise ont été retirés des berges de la rivière Tomifobia en 2018 et 2019. Un suivi sera effectué tôt au printemps 2020 afin de valider si de nouveaux fragments ont été déplacés après les mouvements des glaces et d’évaluer le succès des travaux fait dans les années passées.

Crédit photo: COGESAF Exemple de fragments de renouée japonaise déplacés. Ce fragment repris d’une morceau de tige arraché a été retiré et est probablement éradiqué. 

Si vous observez cette espèce exotique envahissante ou toutes autres espèces, veuillez nous en aviser via le PDE dont vous êtes le héros.

Il est également possible de communiquer avec nous par téléphone:

Nicolas Bousquet, Biologiste

Tel. 819-864-1033 poste 24

Partenaires

Information

Pour plus d’informations,

Nicolas Bousquet
nicolas@cogesaf.qc.ca
(819) 864-1033 poste 24

Catherine Frizzle
catherine@cogesaf.qc.ca
(819) 864-1033 poste 23