Quatre projets ont bénéficié d’une aide financière de la Conférence régionale des élus de l’Estrie dans le bassin versant de la rivière Massawippi dans le cadre de la stratégie d’intervention qualité de l’eau du Fonds de développement régional. Voici une brève description de ces projets.

[lightbox_image size= »full-fourth-portrait » image_path= »http://cogesaf.qc.ca/wp-content/uploads/2013/06/carteLocalisationClbvRiviereMassawippi1.jpg » lightbox_content= »http://cogesaf.qc.ca/wp-content/uploads/2013/06/carteLocalisationClbvRiviereMassawippi1.jpg » group= » » description= »Carte du bassin versant de la rivière Massawippi »]

Diagnostics et plans d’action des bassins versants de lacs par la MRC de Coaticook : Outre le lac Massawippi, on retrouve un des quatre lacs de la MRC de Coaticook dans le bassin versant de la rivière Massawippi. Il s’agit du lac Lyndsay. Un diagnostic et un plan d’action ont été produits pour ce lac. Une analyse complète de l’état des bandes riveraines a été réalisées en 2011. Le diagnostic en main, l’association peut entreprendre des actions avec une bonne connaissance de son territoire. Contribution FDR : Diagnostic 18 038$ / Plan d’action 18 500$

Assainissement des eaux du lac Lindsay : Projet piloté par la municipalité de Saint-Malo, en étroite collaboration avec l’Association des eaux et berges du lac Lindsay. Au cours de l’été 2013, la première phase d’un plan d’action pluriannuel sera mis en place, notamment, concernant l’adoption de règlements visant la protection des bandes riveraines. Une étude approfondie devrait être menée pour tenter de cibler les sources de sédiments du ruisseau Moreau, ainsi que des actions à entreprendre pour en réduire l’impact sur le lac. Contribution FDR : 9 700$

Proposition d’intervention dans le bassin versant du ruisseau Pratt : Projet mené par la MRC de Coaticook, en étroite collaboration avec la Ville de Coaticook. Ce projet vise à acquérir une meilleure connaissance de l’hydrologie et l’hydrodynamique du bassin versant du ruisseau Pratt en vue de pouvoir énumérer des propositions d’aménagements qui réduiraient les risques associés à la sécurité des personnes face aux inondations. Contribution FDR : 20 000$