Quand la municipalité tend la main au monde agricole : un gage de succès!

Publié par | 12 mars 2015 | Du nouveau au COGESAF | ...

La qualité de l’eau de la ville de Sherbrooke est généralement bonne, mis à part un tronçon de rivière Saint-François en aval de Bromptonville. Certaines données de qualité de l’eau ont démontré un apport important de nutriments pouvant provenir de l’activité agricole.

En effeRay_grass_Sherbrooket, l’arrondissement Brompton est considéré comme le grenier alimentaire de la ville de Sherbrooke. On y retrouve 50 des 84 producteurs ayant des terres en culture dans l’ensemble de la ville de Sherbrooke. Consciente de cette réalité, la Ville avoulu mettre l’épaule à la roue en favorisant l’utilisation de bonnes pratiques agroenvironnementales sur le territoire de l’arrondissement de Brompton.

Le 20 janvier dernier se tenait donc une journée de sensibilisation aux pratiques visant la diminution de l’érosion et de la charge sédimentaire, plus spécifiquement, à la culture intercalaire de ray-grass dans le maïs d’ensilage. Un segment de la journée aégalement été consacré à la présentation du règlement municipal sur l’écoulement des eaux.

En plus d’entendre des spécialistes des cultures intercalaires, les producteurs présents ont pu assister à la présentation et au calibrage d’un semoir utilisé pour ce type de culture. L’ensemble des producteurs a apprécié la journée et plusieurs souhaitent faire l’essai du ray grass sur une partie de leur champ. Devant cette réponse positive, la Ville a offert aux producteurs Ray_grass_sherbrooke2un service clé en main, comprenant la location du semoir ainsi que les semences nécessaires pour faire un premier essai. L’implantation aura lieu en juin 2015.

Le COGESAF est heureux de participer à de tel projet de collaboration entre les divers acteurs de la gestion de l’eau. Gageons que cette expérience en inspirera plus qu’un!

 

Julie Grenier

Julie Grenier