La priorisation des problématiques en chiffres:

  • Une  rencontre de CLBV regroupant les acteurs de l’eau des bassins versants

    • du Grand lac Saint-François

    • du lac Aylmer

    • du lac Louise

  • 72 participants au sondage en ligne

  • Quatre problématiques priorisées

Les problématiques peu nommées (<5%) ont été regroupées dans la catégorie Autres problématiques. Pour ces bassins versants, la catégorie inclut:

  • Étiage sévère (1%)
  • Mauvaise qualité de l’eau souterraine (3%)
  • Présence d’une espèce à statut précaire, menacé ou vulnérable (1%)
  • Problème d’approvisionnement en eau souterraine (1%)
  • Surconsommation de la ressource en eau (1%)
  • Dégradation ou perte d’habitat faunique (autre que les milieux humides) (4%)
  • Perte de liens culturels, patrimoniaux et/ou du sentiment d’appartenance (1%)
  • Altération du paysage (1%)

Problématiques priorisées

  • Présence d'une espèce exotique envahissante

  • Eutrophisation/Présence de cyanobactéries

  • Érosion des berges/Érosion côtière

  • Marnage excessif

Situation sur le territoire

Les lacs Aylmer et Louise sont aux prises avec des problématiques d'espèces exotiques envahissantes qui progressent rapidement dus aux nombreuses activités récréotouristiques sur le territoire. Les accès aux lacs sont nombreux, mais mal surveillés. Le lac Saint-François quant à lui est affecté par la pêche sportive au Doré jaune et le marnage important dû à la présence du barrage. Ce lac est également une source d'eau potable.  Pour l'ensemble de ces bassins versants, la contamination de l'eau par les eaux usées de certaines municipalités a été ciblée comme source probable des excès de nutriments  ainsi que de la forte présence de cyanobactéries à certains moments de l'année. Les zones inondables sont importantes et la présence d'habitations dans celles-ci cause un grand nombre d'inondations récurrentes.