L’APEL du Huit a procédé à l’installation de bouées sur le lac du Huit pour la saison estivale. Celles-ci ont pour but d’identifier les secteurs à éviter afin de minimiser le brassage des sédiments, la présence de hauts-fonds ou la présence de myriophylle à épis.

D’ailleurs, l’arrachage du myriophylle à épis s’est poursuivi cette année grâce au travail de deux équipes de plongeurs. Suite à ces interventions, une mise à jour de l’inventaire de cette espèce exotique envahissante a été faite et un plan d’action sera élaboré pour les années futures. Afin d’appuyer les efforts de lutte au myriophylle, il est essentiel de laver son embarcation avant de se rendre au débarcadère. Il est à noter que le lac du Huit s’est doté d’une station de lavage libre-service gratuit, située sur le terrain du chalet des loisirs à Adstock (1025 route du Lac-du-Huit).

L’association a également procédé à l’aménagement des déviations et des trappes à sédiments en amont du ruisseau Langlois-Drouin. Ce projet a pour but de diminuer l’apport en sédiments au lac.

Finalement, une mise à jour du diagnostic du bassin versant sera bientôt publiée. Ce document permettra d’y établir un portrait des sédiments et nutriments ainsi qu’un plan d’action.

L’APEL du Huit a pu compter sur plusieurs partenaires financiers, entre autres la MRC des Appalaches via le Fonds pour l’amélioration de la qualité de l’eau.

Pour en savoir plus, visitez leur site web

Crédit photo: MRC des Appalaches